Programme

RICHESSE DE LA DIVERSITÉ EN ÉTHIQUE CLINIQUE

8h15-8h30

MOT DE BIENVENUE

8h30-9h10

PLÉNIÈRE D'OUVERTURE

Un inconfort fécond

Dre Vania Jimenez, MD

Nous proposons une réflexion autour de « la diversité », suivie de la mise en contraste entre l’individualité et le collectif, tels qu’abordés en éthique clinique. Par la suite nous élaborerons la question de la « nuance » que l’écriture romanesque permet de développer ainsi que comment la narration de soi mène à la réflexivité. Dans le registre clinique, un cas qui a sollicité notre éthique personnelle sera présenté ainsi qu’un exercice littéraire proposé par une étudiante à un groupe de femmes issues de la diversité. En tant qu’écrivaine, nous proposons la lecture de passages de certains livres

Objectifs de la présentation :

  • Aborder le dualisme écrivain-médecin et l'enrichissement mutuel de cette démarche.

  • Réfléchir à l’écriture comme vecteur de réflexion autour de « la diversité ».

  • Explorer la mise en contraste entre l’individualité et le collectif, tels qu’abordés en éthique clinique.

  • Analyser la question de la « nuance » que l’écriture romanesque permet de développer ainsi que comment la narration de soi mène à la réflexivité.

9h15-9h45

TEDÉTHIQUE1

Les Tedethics sont de retour pour la 5e JEC. Au cours de cette séance bien appréciée des participants, 4 conférenciers chevronnés seront invités à réfléchir à une problématique ou une idée importante en éthique clinique et/ou EDI. Les présentations sont très courtes (12 minutes) et elles ne sont pas suivies de périodes de questions.

Équité et injustice épistémique

Pre Ryoa Chung, PhD

Dans le cadre de cette présentation, nous présentons la notion d'injustice épistémique qui désigne les inégalités de pouvoir qui existent dans le monde social et qui se répercutent dans le monde du savoir. Ces injustices épistémiques ont également un impact significatif dans le domaine de la santé. La reconnaissance de la diversité est une condition importante pour surmonter les enjeux éthiques soulevés pas les injustices épistémiques à l'aune des principes de justice et d'équité.

Objectifs de la présentation :

  • Présenter la notion d’injustice épistémique.

  • Identifier les enjeux éthiques que cette notion suscite dans le milieu de la santé.

  • Élaborer une approche inclusive critique en réponse à ces enjeux éthiques.

Témoignage d'une maman pour l'inclusion des diverses communautés culturelles pour un partenariat fort, en soin

Mme Jessica Darilus, parent-partenaire

En vue du développement du partenariat de soin entre les familles et les soignants, nous présenterons la pertinence de la diversité des voix au sein des prises de décisions cliniques. L’inclusion de ces voix sera présentée comme une opportunité d’envisager des situations complexes de manière ajustée/personnalisée aux attentes des patients.

Objectifs de la présentation

  • Identifier comment aborder les patients et familles de différents horizons culturels dans le but de les impliquer dans une démarche de collaboration et de partenariat.

  • Reconnaître l'importance de la diversité des voix et des perspectives dans l'optique d'analyser et de comprendre les raisons derrières certaines situations complexes, en clinique.

  • Développer une approche réflexive de manière à rendre intrinsèque la diversité dans la démarche clinique, éthique.

9h45-10h15

PRÉSENTATION ARTISTIQUE

Le masque et la COVID-19 : création d'identités de genre

Christopher Marlot, artiste performeuse

C'est sous la forme d'une saynète de la vie quotidienne d'une personne non binaire transgenre que seront présentées des facettes de la notion d'identité. Les impacts du port du masque sur la construction des identités de genre sera le sujet de cette performance. Christopher Marlot aka Miss Chris proposera d'aborder le paradoxe de porter un accessoire qui dissimule le visage tout en permettant d'amplifier l'expression de son identité.

Objectifs de la présentation :

  • Explorer les multiples facettes de la transidentité.

  • Découvrir l'importance d'une démarche narrative comme outil réflexif.

  • Réfléchir à la malléabilité des représentations dans le but d'améliorer les pratiques soignantes.

10h15-10h45

PAUSE SANTÉ

10h45-11h15

TEDÉTHIQUE 2

Les Tedethics sont de retour pour la 5e JEC. Au cours de cette séance bien appréciée des participants, 4 conférenciers chevronnés seront invités à réfléchir à une problématique ou une idée importante en éthique clinique et/ou EDI. Les présentations sont très courtes (12 minutes) et elles ne sont pas suivies de périodes de questions.

Les mots pour le dire et se comprendre : intervenir aisément pour des soins de qualité en contexte de diversités culturelle et linguistique

Pre Bilkis Vissandjée, PhD

Dans une perspective de discussion de nature réflexive sur les interventions de soins en contexte d’immigration et de diversités culturelle et linguistique, cette présentation vise à illustrer les enjeux qui y sont liés et de mettre de l’avant les bonnes pratiques tenant compte des trajectoires de vie et réalités de la population québécoise dans le but d’en améliorer ces interventions de soins et de répondre à ses responsabilités déontologiques.

Objectifs de la présentation :

  • Prendre conscience de certaines réalités de l'immigration et des déterminants de l'accès aux services sociaux et de santé

  • Réfléchir aux dynamiques interculturelles et à leur influence sur la pratique professionnelle dans une perspective d'équité, de diversité et d'inclusion

  • Discuter des responsabilités déontologiques et de l'étendue de la responsabilité civique relativement à la littératie en santé en contexte d'immigration

  • Comprendre la valeur ajoutée de la pratique réflexive dans l'intégration des dimensions culturelles et linguistiques dans la pratique professionnelle

  • Mettre de l'avant l'importance des collaborations et de l'utilisation des ressources dans la communauté pour des soins de qualité en contexte de diversités culturelle et linguistique.

Est-ce que l'éducation médicale peut ne pas perpétuer le colonialisme médical ?

Dre Geneviève Bois, MD

Travailler, cliniquement et académiquement, comme allochtone sur des sujets relatifs à la santé autochtone et la sécurité culturelle soulève de nombreux défis et enjeux. Évoluer dans des structures comme la pratique de la médecine ou l'enseignement universitaire, qui ont longtemps exclu, bâtir des relations et de la confiance est en défi de longue haleine. C'est comme médecin de famille sur la côte d'Hudson et co-responsable du cursus longitudinal en santé autochtone que la Dre Geneviève Bois abordera ces défis.

Objectifs de la présentation :

  • Discuter des tensions éthiques courantes comme soignant allochtone dans une communauté autochtone.

  • Aborder des enjeux éthiques quant au développement de relations de travail et d'enseignement avec des milieux autochtones.

  • Explorer les tensions entre les méthodes et processus hérités d'une relation coloniale et un désir d'évoluer dans nos relations.

11h15-11h45

SÉANCE DE PRÉSENTATIONS ÉTUDIANTES

D'une durée de 8 minutes (présentation de 5 minutes et 3 minutes de Q&R), les présentations étudiantes sélectionnées suite à un appel de résumés sont l'occasion de partager des projets innovants en éthique clinique.

Objectifs de la séance :

  • Développer son approche critique des problématiques en éthique clinique d’actualité.

  • Découvrir les nouveautés en recherche et en innovation en éthique clinique.

  • Développer ses connaissances en méthodes de recherche en éthique clinique.

Conférenciers, en ordre alphabétique :

  • Catherine Perron: Recherche mixte sur les groupes interdisciplinaires de soutien à l’aide médicale à mourir: analyse des pratiques prometteuses et recommandations sur leur implantation

  • Julie Cousineau: Expérience des patients, parents, soignants et gestionnaires en sécurité des soins en pédiatrie : pour une démarche de partenariat et communication

  • Marianne Sénéchal: Le parcours de soins dans l'interruption de grossesse pour anomalie foetale : une analyse du counselling et du deuil

  • Sophie Marsolais: Caractéristiques cliniques et démographiques d'une cohorte d'enfants et d'adolescent.e.s suivi.e.s à la clinique interdisciplinaire de diversité de genre du CHU Sainte-Justine

11h45-12h30

PLÉNIÈRE DE LA FIN

Diversité des populations : vers une éthique critique du prendre soin et de la solidarité

Dr Saleem Razack, MD, FRCPC

À l'aide d'exemples de cas, il sera demandé à l'auditoire de considérer le bienfondé des questions relatives à l'éthique transculturelle dans les soins cliniques. Nous explorerons les tensions liées à l’éthique du prendre soin à travers le prisme du relativisme moral, et nous opposerons également cette approche aux limites du principisme traditionnellement mobilisé en bioéthique. S'inspirant des fondements du cosmopolitisme du philosophe ghanéen Kwame Anthony Appiah et de la notion de développement de la conscience critique dans le travail de justice sociale de l'éducateur brésilien Paulo Freire, l'auditoire sera invité à réinventer une éthique transculturelle de solidarité dans des systèmes de santé qui reproduisent les discriminations et le racisme systémique de leur société.


À la fin de cette présentation, par le biais d'une étude de cas, les participants pourront :

  • Réfléchir aux notions éthiques traditionnelles d'autonomie, de bienfaisance, de non-malfaisance et de justice - issues des conceptions occidentales de la personne et de son individualité comme un droit - qui dans un contexte de diversité culturelle constitue un cadre inadapté aux besoins de certain-es patient-es et de leurs familles.

  • Analyser la détresse et les conflits moraux découlant des approches relativistes vis-à-vis de l'éthique transculturelle de manière à en approfondir la phronesis éthique dans un contexte de soins offerts aux diverses populations.

  • Réfléchir au concept de conscience critique, aux apports potentiels d’une pratique réflexive consciente et critique à une éthique du prendre soin dans des systèmes de santé établis au sein de sociétés où le racisme systémique, les discriminations, et les systèmes d’oppressions sont structurellement orientés vers des groupes marginalisés.

12h30

MOT DE FERMETURE