Programme

ENJEUX ÉTHIQUES DU CONFINEMENT EN TEMPS DE PANDÉMIE

Horaire disponible pour impression

Programme synthèse_JEC2021.pdf

8h15-8h30

MOT DE BIENVENUE

8h30-9h15

PLÉNIÈRE D'OUVERTURE

L'art et les artistes en période de crise: L'impact de la pandémie sur la démarche artistique

Mary-Dailey Desmarais


Objectifs de la présentation:

  • Explorer les impacts du confinement sur la démarche artistique.

  • Découvrir certaines oeuvres nées de réflexions sur la pandémie.

  • Comprendre l'apport de l'art dans dans une réflexion globale sur les impacts de la pandémie.

9h15-9h30

PRÉSENTATION DE RECHERCHE

La responsabilité de soigner : Une étude qualitative de l'expérience des travailleurs aux urgences pendant la pandémie à COVID-19 au Canada

Bertrand Lavoie

Objectifs de la présentation:

  • Comprendre le rôle des départements d’urgence dans le combat contre le virus de la COVID-19 au cours du printemps et du début de l’été 2020 au Canada.

  • Exposer les principaux changements survenus dans les départements d’urgence concernant les soins donnés aux patients et les relations entre collègues durant la « première vague » de la pandémie à COVID-19 au Canada.

  • Décrire les stratégies efficaces développées par les équipes des départements d’urgence quant à la gestion de l’information et la prise de décision en contexte pandémique.

Résumé de la présentation:

Du 9 avril au 29 juillet 2020, 51 groupes de discussion ont été organisés avec 53 participants (24 médecins, 16 infirmières, 13 autres travailleurs des services d'urgence) provenant de 9 salles d’urgence au Canada. Les participants à notre étude estiment que les soins en contexte pandémique constituent la continuité des soins d'urgence : il leur incombe de fournir ces soins en tant que travailleurs hautement spécialisés. Il est toutefois essentiel de leur fournir des mesures de protection appropriées, ce qui a représenté une source importante de préoccupation durant le printemps 2020. Les participants ont fait confiance avant tout à leur équipe et à leur responsable local pour assurer leur sécurité. De nombreux changements dans les protocoles et les environnements cliniques ont été mis en œuvre pour protéger les travailleurs et rationner les équipements personnels de protection (ÉPI) ; les participants ont estimé que cela avait un impact sur les soins aux patients et se sont toutefois adaptés pour maintenir la meilleure qualité possible de soins. En particulier au cours des premières semaines de la pandémie (mars 2020), ils ont reçu un « tsunami » d'informations contradictoires changeantes et ont été contrariés lorsque les directives ne reflétaient pas leur réalité « de terrain » en matière d’ÉPI. La délégation de l'élaboration des protocoles aux membres de l'équipe des urgences et la désignation de personnes chargées de synthétiser et de rapporter les informations importantes pour tous les quarts de travail ont été des stratégies positives élaborées par les équipes. Vers le mois de juin 2020, les participants s'étaient adaptés à une « nouvelle normalité », même s'ils étaient préoccupés par de nombreuses sources potentielles de fatigue à long terme quant à la durée de la pandémie.

9h30-10h30

TABLE RONDE

Se prononcer en temps de pandémie: Réflexion éthique par rapport à sa posture

Animation: Antoine Payot

Marie-Eve Bouthillier, Annie Janvier, Philippe Mercure, Jocelyn Maclure, David Lussier

Objectifs de la table ronde:

  • Aborder différentes postures d’advocacy dans les média écrits en période de pandémie.

  • Débattre des rôles personnels et professionnels dans le débat public.

  • Expliciter les enjeux éthiques en lien avec l’advocacy dans le domaine public.

10h30-10h45

PAUSE DÉCOUVERTE DE LA RELÈVE

Objectifs:

  • Développer son approche critique des problématiques en éthique clinique d’actualité.

  • Découvrir les nouveautés en recherche en éthique clinique.

  • Explorer les méthodes de recherche en éthique clinique.

10h45-11h00

TEDÉTHIQUE

Protocole de triage en temps de pandémie : Vision et participation d’un patient

Vincent Dumez

Objectifs de la présentation:

  • Connaître les enjeux éthiques de la collaboration interdisciplinaire dans l’élaboration d’un protocole de triage national.

  • Discuter la notion de triage de la perspective du patient.

  • Réfléchir à la place des patients et des associations dans l’élaboration de balises de priorisation en temps de pandémie.

11h00-11h35

PLÉNIÈRE DU MATIN

Les mesures sanitaires et leur impact sur la santé mentale

Marjorie Vadnais et Geneviève Bureau

Objectifs de la présentation:

  • Réfléchir aux impacts psychosociaux du confinement et autres mesures sanitaires liées à la Covid 19.

  • Connaître les enjeux liés à l’accessibilité aux soins en santé mentale avant et pendant la pandémie.

  • Reconnaître la complexité des prises de décision entourant la Covid-19 en tenant compte des valeurs de notre société.

Résumé de la présentation:

Pendant la crise sanitaire actuelle, les chiffres sont parfois bien alarmants: nombre de morts, nombre d’hospitalisations aux soins intensifs, etc. Mais, y a-t-il un risque à vouloir tant protéger notre système de santé? Y a-t-il un risque à vouloir protéger à tout prix la population de ce virus? Et si l’on s’attardait aux impacts de telles mesures sur la santé mentale?

11h35-12h15

PLÉNIÈRE DE CONCLUSION

En quoi la pandémie éclaire-t-elle nos figures quotidiennes de vie et de mort? Une éthique de la responsabilité face à la peur

Luce Des Aulniers

Objectifs de la présentation:

  • Susciter une analyse critique de nos rapports à la mort qui ne la situent pas seulement autour des accompagnements aux mourants, des décisions de «fin de vie» ou des rites de mort, mais bien à rebours, au cours de nos existences, dans les formes d’échanges, les rapports à la technoscience, au corps, au temps, etc.

  • Dans cet esprit d’analyse extensive, à travers «l’exemple» de la COVID-19, questionner les significations de nos réactions émotives et opératoires, ce qu’elles révèlent des rapports à la mort dominants, et les défis et écueils qui en émergent.

  • Soutenir chez chacune et chacun le désir d’une éthique en action qui reconnaisse notamment ses influences technocentrées et qui valorise une réflexion axée sur les fondements symboliques d’anthropos.

Résumé de la présentation:

Les précautions, voire les interdits sanitaires liés à la COVID-19 révèlent notre peur légitime de la mort. En même temps, s’engager résolument dans ces formes de barrières nous procure un antidote à la peur... de la contagion. Plus précisément, nos peurs sont associées à la conscience de toute existence ; elles renvoient également aux conditions du mourir, avivées par la C-19 ; et elles puisent aux caractéristiques même du virus.

Ce choc planétaire et intime a soudainement mis au jour nos formes culturelles dominantes de défense devant la peur, bien ancrées au quotidien, souvent impensées, ce qui amplifierait alors le désarroi et l’angoisse. L’incertitude comme la réactivité opératoire des systèmes de soutien se déploient dans un contexte mondial d’inégalités et d’enchaînement causal aveugle ayant mené à «l’éclosion». Qu’apprendre de cette douloureuse et inusitée dynamique? Que fabriquer en 2021 à partir de nos peurs et de la crise? Comment recouvrer une santé globale qui laisse s’élaborer une éthique de la responsabilité envers les formes de vivant? Et partant, vivifier le vécu de nos liens avec autrui, socialement signifiés?

{Nous ne pourrons répondre – présentation et discussion - à tous ces aspects, mais minimalement ouvrir quelques lucarnes!}

12h15-12h30

MOT DE FERMETURE