Biographies

Conférenciers invités

PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE

Cédric Andres, MD

Dr Cedric Andres est chef du département de psychiatrie du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et professeur adjoint de clinique au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal. Il dirige un département spécialisé dans les soins auprès des populations vulnérables, pratiquant une psychiatrie qui “sort de l’hôpital”, en collaborant, entre autres, avec 11 groupes de médecine familiale (GMF) du secteur.

Nicolas Bergeron, MD, FRCPC

Dr Bergeron est médecin psychiatre et chercheur investigateur au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et professeur adjoint de clinique au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal depuis 2002. Il est spécialisé en psychiatrie de consultation-liaison et possède une expertise en trauma.

Dr Bergeron est le président de Médecins du Monde Canada depuis 2006. Son engagement au sein de cette organisation humanitaire internationale a débuté après sa participation à l'aide dispensée aux victimes à New York après les événements du 11 septembre 2001. Il a directement contribué aux interventions psychosociales après le séisme survenu en Haïti en 2010 et il participe activement aux projets nationaux en santé mentale de Médecins du Monde Canada. Depuis 2017, il est impliqué au sein du nouveau Bureau de la responsabilité sociale de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Marie-Ève Bouthillier, PhD

Marie-Ève Bouthillier est professeure adjointe de clinique au Département de médecine de famille et médecine d'urgence à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Elle détient un doctorat en sciences humaines appliquées, option bioéthique, de l’Université de Montréal. Sa formation de base est en psychologie et elle a complété un D.E.S.S. en bioéthique (UdeM), ainsi qu’une maîtrise en Medical Ethics and Law au King's College London. Dans sa carrière, elle a touché aux trois grands axes de la bioéthique en œuvrant au sein de comités d’éthique de la recherche et de la clinique, ainsi que dans des équipes de recherche s’intéressant à des sujets comme la santé publique et les interventions de première et deuxième lignes. Elle est la maître-d’œuvre du développement de l’éthique clinique à Laval depuis 2005. D'abord, elle a joint le comité de bioéthique de l’Hôpital de la Cité-de-la-santé en 2005. À la suite de la formation des CSSS, elle a créé en 2007 un service d’éthique clinique sur le modèle Hub & Spokes. Ce service a mis les bases nécessaires à la création officielle du Centre d’éthique en 2012. Sa grande expérience en éthique au sein du réseau de la santé fait d’elle une référence en matière de pratique professionnelle de l’intervention en éthique clinique, ainsi qu’en matière de développement et d’intégration d’un service de consultation en éthique au sein d’un établissement. Elle siège également au comité d’excellence clinique en services sociaux (jeunes – santé mentale – dépendance) à l’Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.

Marie-Pierre Codsi, MD

Dre Marie-Pierre Codsi est médecin de famille à la Clinique de médecine familiale Notre-Dame et professeure chargée d’enseignement clinique à l’Université de Montréal. Elle complète actuellement une maîtrise en pédagogie des sciences médicales sur le concept du patient partenaire. Ses publications portent sur les tensions identitaires vécues dans le modèle de partenariat, la pédagogie médicale et l’épistémologie.

Olivier Farmer, MD

Le Dr Olivier Farmer est psychiatre à l'hôpital Notre-Dame (CHUM jusqu’en 2017, puis CIUSSS Centre-Sud de l’île de Montréal) depuis 2004, et professeur adjoint de clinique au département de psychiatrie de l'université de Montréal. Il est également chef du service de psychiatrie urbaine. Il est fellow du Public Psychiatry Fellowship de l'université Columbia, à New York (É.-U.), un programme de formation en psychiatrie communautaire et organisationnelle, effectué en 2005-2006.

Il fait partie de l'équipe d'hospitalisation en psychiatrie de l’hôpital Notre-Dame dans le cadre de l'unité d'enseignement (formation des externes en médecine et résidents en psychiatrie), suit une cohorte de patients avec troubles sévères et persistants en clinique externe, est le médecin du Suivi Intensif Itinérance à la mission Old Brewery, et du PRISM à l’accueil Bonneau. Il est l’instigateur avec Dre Gagné du projet PRISM, une collaboration entre le CHUM (maintenant le CIUSSS CCSMTL) et la mission Old Brewery pour la clientèle itinérance-santé mentale, ainsi que d'une équipe de suivi intensif dédiée à la clientèle itinérante, le SII. Il a été l'éditeur invité pour deux numéros (2012) de la revue Santé Mentale au Québec, portant sur la psychiatrie urbaine. Il a fait partie du comité d'experts mandaté par le ministère de la santé et des services sociaux pour participer à l'élaboration d'une politique québécoise en itinérance. Il donne des formations en intervention de crise régulièrement au service de police de la ville de Montréal depuis 2012. Il est depuis 2013 trésorier à l'association des médecins psychiatres du Québec. Il a été membre du conseil exécutif du CMDP du CHUM de 2015 à 2017, puis du CIUSSS CCSMTL depuis 2019. Il est également sur le conseil d’administration du CIUSSS CCSMTL depuis 2019. Ses champs d'intérêts comprennent la réadaptation et le rétablissement de clientèles vulnérables (dont particulièrement les personnes en situation d'itinérance), la psychiatrie communautaire en milieu urbain, l'organisation des soins en santé mentale. Il a été co-récipiendaire avec la Dre Lison Gagné de la médaille de service méritoire -division civile de la part de la gouverneure générale du Canada (en 2018).

Mona Gupta, MD, PhD, FRCPC

Mona Gupta est psychiatre au CHUM et chercheure régulière au CRCHUM à Montréal. Elle est également professeure agrégée de clinique au Département de psychiatrie et d'addictologie à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. La large thématique de ses recherches porte sur l’interaction entre l’éthique et l’épistémologie en psychiatrie. Actuellement, Dre Gupta mène un projet de recherche subventionné par les IRSC sur l'exploration de la souffrance psychique dans le cadre d'une demande d'aide médicale à mourir. Elle est activement impliqué dans la communauté bioéthique en tant que présidente du comité de bioéthique du Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada et rédactrice senior de la revue Philosophy, Psychiatry and Psychology

Philippe Karazivan, MD, MSc(Ed)

Dr Philippe Karazivan est médecin de famille à la Clinique de médecine familiale Notre-Dame et Professeur adjoint de clinique à l’Université de Montréal. Il codirige avec Vincent Dumez la Direction Collaboration Partenariat Patient de la Faculté de médecine. Ses travaux portent sur les savoirs expérientiels des patients et leur engagement en éducation médicale. Il est également directeur du premier programme de maîtrise en recherche pour les patients et les professionnels de la santé sur le partenariat.

Marie Leclaire, PhD

Dre Marie Leclaire est psychologue à la Clinique de médecine familiale Notre-Dame, superviseure de stage en psychologie et professeure adjointe de clinique à l’Université de Montréal. Elle a offert de nombreux ateliers de formations sur l’évaluation des troubles mentaux à des groupes de psychologues et de médecins de famille. Ses publications portent sur l’impact des paradigmes dominants en santé mentale sur les pratiques cliniques.

Marcelo Otero, PhD

Marcelo Otero est professeur titulaire au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal et chercheur au Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS). Ses projets de recherche portent sur les nouveaux problèmes de santé mentale et les problèmes sociaux complexes. Il a notamment publié L’institution éventrée : de la socialisation à l’individuation (PUQ, 2017), Les fous dans la cité : sociologie de la folie ordinaire contemporaine (Boréal, 2015), Qu’est-ce qu’un problème social aujourd’hui ? (PUQ, 2013) et L’Ombre portée, l’individualité à l’épreuve de la dépression (Boréal, 2012).

Lorraine Palardy

Formée en pédagogie préscolaire à l’Université de Montréal et en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal, Lorraine B. Palardy est une galeriste réputée qui a été présidente de l’Association des galeries d’art contemporain. C’est elle qui a fondé, en 1992, à Montréal, l’organisme Les Impatients réputé pour sa méthode exemplaire et très professionnelle de venir en aide à un grand nombre de personnes aux prises avec des problèmes d’ordre psychiatrique : l’expression par les arts visuels et la musique. À partir de ses débuts jusqu’à 2014, elle en a dirigé les destinées. Aujourd’hui, elle y demeure activement présente en tant que présidente-fondatrice et membre du conseil d’administration. Citoyenne engagée, elle a contribué à mettre sur pied l’expo-vente Les Femmeuses de Longueuil (présentée pendant vingt ans au profit de maisons d’accueil pour femmes victimes de violence), elle a fait partie du comité organisateur du Festival international du film sur l’art (FIFA) et participé à l’enrichissement de la Collection Loto‑Québec.

Au cours des dernières années elle a reçu la prestigieuse distinction de chevalier de l'Ordre du Québec, a été nommé personnalité de la semaine du journal La Presse et a reçu le titre de citoyenne de l'année du Reader's Digest .En 2017 elle a recu une médaille du Senat et a été élue Acteur de changement par le CAMH, une des 150 personnalités qui se sont illustrées pour avoir contribué à changer l'image de la maladie mentale au Canada .En 2018 elle a représenté le Québec à la conférence internationale Art ,Soin et Citoyenneté.

Antoine Payot, MD, PhD

Professeur agrégé de pédiatrie et néonatologiste au CHU Ste-Justine depuis 2004.

Détenteur d’un doctorat en Bioéthique de l’Université de Montréal, il a mis sur pied et dirige un programme de formation universitaire de maîtrise et de doctorat en éthique clinique.

Il dirige l’Unité d’éthique clinique mère-enfant du CHU Sainte-Justine depuis 2011 ainsi que le Bureau de l’éthique clinique de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, responsable de l’enseignement de l’éthique à la Faculté de médecine.

Il est aussi chercheur et représentant de la néonatologie pour l’unité de consultation en soins palliatifs.

Il est auteur de plusieurs articles scientifiques, de chapitre de livre en éthique et soins palliatifs pédiatriques, ainsi que co-auteur du livre « introduction à l’éthique clinique, un guide pour aborder la pratique », publié en 2015.

Ses projets de recherches s’inscrivent dans le cadre de l’éthique clinique, s’intéressant aux problématiques materno-fœtales dans le cadre du diagnostic anténatal d’anomalies sévères, sur la notion de qualité de vie, sur l’implication des parents et des familles dans les prises de décisions médicales complexes ainsi que sur le partenariat de soin.

Amélie Pellerin

Amélie Pellerin est titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise en arts visuels de l'Université du Québec à Montréal.

Sa démarche artistique, de l'ordre de la catharsis, est ancrée dans l'expérience du corps malade.

Amélie est un peu nomade, mais en général elle vit et travaille à Montréal.

Ses œuvres ont été présentées à Montréal, ainsi qu'à plusieurs endroits au Québec, dont le Centre d'Art de Kamouraska et la Foire d'Art Contemporain de St-Lambert. Quelques collectionneurs privés possèdent ses œuvres et la suivent.

Elle possède aussi un diplôme d'études supérieures spécialisées en enseignement collégial (D.E.S.S.) de l'université Laval. Parallèlement à l'enseignement, elle est, depuis 2016, artiste-responsable au sein de l'organisme Les Impatients, qui offrent des ateliers d'art aux personnes ayant des problèmes de santé mentale. Aux Impatients, bien qu'elle accompagne toujours les groupes de création pour adultes, elle a démarré les ateliers pour jeunes, et cette expérience prend beaucoup de place dans ses réflexions, ses écrits et dans son cœur !

En lien avec ses métiers de l'art et de l'humain, Amélie a donné plusieurs conférences théoriques-poétiques sur l'art, la création et les jeunes.

Elle aime croire que l'art sauve.

www.ameliepellerin.com

Bernard Saulnier

M. Bernard Saulnier est né en 1956 à Normandin au Saguenay Lac-Saint-Jean. Il a grandi à Terrebonne au nord de Montréal. M. Saulnier a eu différents emplois au cours des années mais il a commencé à souffrir de la schizophrénie à l'âge de 23 ans. Après avoir consulté dans différents établissements, c'est finalement un psychiatre de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont qui a commencé à le suivre alors qu'il a été hospitalisé à plusieurs reprises. M. Saulnier se rétablit et est aujourd'hui suivi par un médecin de famille. Avec la schizophrénie, il a développé une co-morbidité associée à l'alcoolisme et à la toxicomanie dont il s'est également rétabli depuis 25 ans. Il n'a jamais poursuivi d'études mais est impliqué dans le groupe Reprendre Pouvoir en représentant les patients partenaires à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM) dans différents comités. En plus de tenir un blogue depuis plus de 20 ans, M. Saulnier est impliqué dans la formation du Centre d'apprentissage santé et rétablissement (Recovery College).